+31(0)78 611 73 50

99 % de nos déchets sont réutilisés

Chez l’un de nos clients, une entreprise de valorisation énergétique des déchets, 99 % des déchets livrés sont transformés en énergie renouvelable et en matériaux réutilisables. Ce faisant, elle contribue de manière significative à une société plus propre. L’entreprise traite 1,4 million de tonnes de déchets ménagers et industriels par an. Après la séparation des matériaux recyclables, il y a toujours des déchets résiduels. Ces déchets sont incinérés, ce qui libère beaucoup de chaleur. Kapp a fourni un certain nombre d’échangeurs de chaleur à tubes et à coquilles Vahterus afin que cette chaleur puisse être utilisée dans le réseau de chauffage urbain local.

Pour un processus de combustion optimal, il est important que les déchets soient de qualité régulière. C’est pourquoi ils sont mixés dans le vide-ordures avant d’être jetés par de grandes pinces dans les trémies. Lors de l’incinération, la température varie entre 1000°C et 1200°C. Cette chaleur est donc réutilisée. L’eau contenue dans les parois de la chaudière est transformée en vapeur par la chaleur. Cette vapeur passe sous haute pression à travers un certain nombre de turbines, qui à leur tour actionnent un générateur. De cette façon, 320 000 ménages sont alimentés en électricité chaque année.

Il reste ensuite encore beaucoup de chaleur, qui est alors utilisée pour la production de chauffage urbain, suffisant pour 30 000 ménages. Le découplage destiné au réseau de chauffage urbain est réalisé par les échangeurs de chaleur de Kapp. Kapp a fourni à ce client deux échangeurs de chaleur à tubes et à coquilles Vahterus entièrement soudés, l’un servant de condenseur et l’autre de post-refroidisseur. Dans ce cas, les échangeurs de chaleur sont situés directement sur le découpleur, dans l’usine d’incinération des déchets (AVI). Les températures y sont encore assez élevées, tout comme la pression de travail. Kapp a donc sélectionné et fourni pour cette application deux échangeurs de chaleur à tubes et à coquilles Vahterus. Ce type d’échangeur de chaleur est compact, entièrement soudé, il ne comporte pas de joints et peut donc supporter des pressions et des températures élevées.

Après l’incinération, il reste toujours de la matière. C’est ce qu’on appelle le mâchefer. Grâce à des techniques spéciales, notre client récupère les métaux. Ce qui reste ensuite est une matière première précieuse pour le béton et l’asphalte. L’entreprise récupère également des matières premières telles que du gypse et du sel de déneigement lors de l’épuration des gaz de combustion.

Le levage et l’installation des échangeurs de chaleur étaient et sont encore un réel défi en raison de la surface au sol et la hauteur de travail limitées. Les échangeurs de chaleur sont actuellement en cours de construction et devraient être mis en service début septembre.

Share this article